Retour à l'accueil



Plus d'informations
en cliquant sur les artistes :


Sculptures
Danielle YVETOT
Gaëtane DECHAUFOUR
Catherine MONTHULÉ
Yvelise HOLOPHERNE
Gilda CAMPANELLA-BORDAS
Jaime LIQUITO
Maxime PLANCQUE
Caroline SUDRE
Karla SCHOPPE (peinture-sculpture)
Murielle VISSAULT
Annie-Claude FERRANDO
Didier POISSON
Philippe MOREL
Patrice DELAUNE
Josy DESVAUX
Michèle AMBLARD
Marianne MONNOYE-TERMEER
Alain TRIBALLEAU
Marc CHIASSAÏ
Dominique BACHELET
THEO
Jean-François GLABIK
Jaime LIQUITO
Monique ORI
Catherine CHANTALOU
Catherine MONTHULÉ
GILDA
Isabelle ZEO
Bertrand de GRAVÉE
Stéphane GIMMY
Jean-Paul BEGOT
JURGA
Eric DESBOUIS
Christine LARIVIÈRE

2017
mai - Maryse PIERI
avril - Eric DELACOUR
mars - Christian RONCERAY
février - Jean SALOU
janvier - Julia LEGOUX

2016
décembre - Jean-Pierre LE FÈVRE
novembre - Jean-Luc LANGLOIS
octobre - Jean-Claude QUINETTE
septembre - Patrick WARAVKA
juillet - Thierry CITRON
juin - Denis HERNANDEZ
mai - Roger COURTOIS
avril - Jean-Pierre FRUIT
mars - Pierre COUCHAUX
février - László MINDSZENTI
janvier - DESSINS

2015
décembre - Bernard ORANGE
novembre - Jane PLANSON
octobre - Régis MARÉCHAL
septembre - Agnès HÉMERY
juillet - Marthe MOTTET
juin - REGISS
mai - VANDI
avril - René VARDON
mars - Bernard SOREL
février - Eliane PRADEL
janvier - Gérard BEAUJARD

2014
décembre - Yvelise HOLOPHERNE
novembre - Gaston HELIE
octobre - Anne-Marie HOUDEVILLE
septembre - Claude QUIESSE
juillet - Henri THOMAS
juin - Jean-Serge SEILER
mai - ANDRE LE NOIR
avril - Thierry CITRON
mars - Emmanuel JULIEN
février - Marie-Ange MOIGNOT-LEHEC
janvier - Pierre GODET

2013
décembre - Michel MARGUERAY
novembre - Martha KOLODZIEJ
octobre - Eric DESBOUIS
septembre - Roger COURTOIS
août - Vacances 2013 / Holidays 2013
juillet - Michel CLOS
juin - Nicole MARC
mai - JURGA
mai - Benedicte DEVILLERS
avril - Dominique BRETON
mars - Alexandra JEANNE-VALES
février - Jean SALOU
janvier - Jean-Pierre DAUBIN

2012
décembre - Francoise LEMAITRE-LEROUX
novembre - Julia LEGOUX
octobre - Emmanuel DILHAC
septembre - J-F. CONTREMOULIN
août - Vacances 2012 / Holidays 2012
juillet - Jacqueline LEMAITRE
juin - REGISS
mai - Michel LARIVIERE
mai - Christine LARIVIERE
avril - TRACY
mars - Gaston HELIE
février - Jean-Serge SEILER
janvier - Pierre GODET

2011
décembre - Bernard ORANGE
novembre - Michel MARGUERAY
octobre - Jane PLANSON
septembre - Jean-Pierre LE FEVRE

Cliquez ici pour visionner les oeuvres exposées



Les oeuvres d'Emmanuel DILHAC sont envoûtantes, intrigantes, c'est un peintre visionnaire, un chercheur impénitent. Ses recherches sur les éléments bruts et fondamentaux, ses découvertes sur la préhistoire des sons, de la musique et des langages, ont nourri une longue correspondance (plusieurs années) avec Jean DUBUFFET. Sa peinture exclut tout ce qui a rapport aux tensions du monde contemporain, elle n'est pas négative, elle plonge ses racines dans les origines et le devenir de l'homme.

La recherche d'Emmanuel DILHAC n'est pas une analyse historiciste mais plutôt une synthèse. De ses juxtapositions de formes, de signes, récit dessiné, se dévoilent la germination, les stèles, les hommes, le soleil, le cosmos : c'est une peinture qui raconte. A l'origine tout était indifférencié, confondu : règne animal, végétal, minéral. De ce monde en fusion sont nés les éléments primordiaux. Les signes et les formes gardent la mémoire de ces origines. Les premiers langages, écritures, arts, étaient abstraits. La peinture d'Emmanuel DILHAC est sculpture, sa sculpture est aussi peinture, ses alphabets sont cosmiques et de mémoire ancestrale. Dans ses oeuvres, il y a l'idée de la fusion et de l'expansion de l'univers, elles se placent au moment clé où la forme est devenue signe et où le signe devient forme. En bouclant la boucle, il nous replonge dans un univers originel.

Sa recherche sémiotique nous dévoile les origines cachées du monde. C'est toute une cosmogonie dont son oeuvre traite, elle fait la synthèse spirituelle de la matière et de l'esprit. La peinture d'Emmanuel DILHAC est spirituelle, elle communique une émotion qui va au-delà de l'abstraction, c'est une voie peu exploitée parce que peut-être en avance sur le siècle, c'est la voie de demain. Emmanuel DILHAC se fait le messager de choses qui nous dépassent, de mystères sacrés, sa vie devient une large écriture, ses reliefs et matières alliés à la couleur et la forme s'élèveront un jour, comme un chant, comme des orgues, comme une prière ...

M. SCOT, Critique d'art



VISITER LE SITE DE EMMANUEL DILHAC










Exposition en cours
du 2 au 27 mai 2017

Agrandir